Ces croyances qui nous enferment (1)

Avez-vous seulement conscience du fait et de la manière dont vos comportements sont dictés par des croyances, la plupart du temps limitantes ? En effet, nous sommes très souvent notre pire ennemi et fonctionnons pour beaucoup en mode auto sabotage.

 

C’est quoi exactement une croyance ?

Tout au long de notre histoire, nous enregistrons depuis l’enfance tantôt des reproches, des clichés, des idées reçues tant sur nous-même que sur les autres mais aussi sur le monde

et les choses de la vie (l’argent, l’amour, le travail…) en général.

Toutes ces réflexions nous viennent aussi de personnes ayant une certaine influence sur nous (que nous admirons, que nous nous devons de respecter de par leur autorité…), ce qui renforce encore leur puissance. Tant et si bien que nous finissons par les prendre pour des vérités absolues, sans jamais les remettre en question.

Pire encore, nous nous ‘arrangeons’ très souvent pour que nos expériences leur donnent raison. Elles constituent ainsi notre socle, notre référence pour voir le monde et dictent nos choix.

 

Exemples de croyances : je suis nul(le), je suis trop/pas assez…, la vie n’est pas facile, il faut travailler dur pour gagner sa vie …     

Ces croyances n’apportent non seulement rien de positif mais elles nous empêchent aussi d’avancer. Puisque les choses sont ainsi, inutile que j’essaie de les changer.

 

La difficulté relève aussi du fait que ces croyances sont bien souvent inconscientes. Il n’est donc pas évident de les identifier, mais pas non plus  impossible. 

 

Identifier ses croyances pour les atténuer : 5 pistes de solutions

  • Une première piste consiste à distinguer ses croyances de faits observables : est-ce scientifiquement prouvé ? Quelles sont les preuves ? Cela se vérifie-t-il dans tous les cas à chaque fois ? Identifier une croyance, en prendre conscience permet déjà de diminuer son pouvoir.
  • Dresser l’inventaire de vos croyances. Prenez une feuille et listez chaque domaine de votre vie : amour – argent – famille – vie sociale - - travail – santé – loisirs…  Pour chacun de ces domaines, laissez votre plume s’exprimer avec tout ce qui vous vient naturellement. C’est le principe de l’écriture automatique.
  • Parmi toutes les croyances que vous aurez identifiées, choisissez les 3 qui vous pèsent et vous freinent le plus en ce moment. Et pour chacune,  recherchez une affirmation positive qui la neutralise. Comment ? A l’aide de 3 questions :

o  Quand cette affirmation s’avère-t-elle fausse ?

o   Comment pourrais-je la reformuler pour qu’elle corresponde davantage à la réalité ?

o   Comment pourrais-je la transformer pour en faire une formulation positive ?

  • La méditation (quelle qu’en soit la forme) peut aussi vous aider.  Le plus important à comprendre, c’est que ce travail ne passera pas par la réflexion mentale !
  • Il est aussi possible de reprogrammer votre cerveau en créant de nouveaux circuits de raisonnement. C’est le cas, par exemple, avec des techniques issues de la PNL (programmation neurolinguistique) ou l’hypnose.

Quelle que soit la solution choisie, retenez surtout une chose : Vous n'êtes pas vos croyances !